L’association à l’heure du Covid-19

Dès la mi-mars tous les pèlerin(e)s en route sur les chemins ont dû interrompre leur pèlerinage et rentrer chez eux. Les projets de pèlerinage du printemps ont été stoppés avant le départ programmé. Pour d’autres, le pèlerinage reste un rêve inaccessible. Depuis, nous sommes confinés…

Le confinement est une occasion de faire ce que nous n’avons pas le temps de faire habituellement, ce que nous n’avons pas le temps de mettre en oeuvre, pris dans la tourmente du quotidien. Cette situation que nous vivons plus ou moins bien, du fait de sa prolongation sans terme prévisible, peut être une possibilité pour renforcer nos liens riches de leurs différences et penser à l’après en le préparant. Car il y aura un après qui est déjà présent.

Nous pensons bien à vous confiné(e)s, comme nous. L’association, bien qu’en sommeil, ne reste pas inactive. Nous avons un peu tardé à vous contacter pour des raisons multiples. Nous ne pensions pas nous installer dans une situation qui se prolonge et risque encore de se prolonger, une crise sanitaire sans précédent.

Nous avons tout d’abord cherché à faire en sorte que nos liens soient préservés et que les effets de l’isolement soient, autant que possible, limités. En effet, il est essentiel de garder le contact avec vous et faire en sorte que l’association continue de vous réunir autour de notre projet commun. Notre attention s’est portée, tout particulièrement, vers les hébergeant touchés très directement par la fermeture des chemins et l’obligation de fermeture de leur accueil familial. Réunions téléphoniques, visioconférence, courriers, se sont enchainées.

Notre souhait est, également, de profiter de ce temps suspendu pour faire avancer les projets qui nous tiennent à cœur : installations totémiques, local associatif, création de diaporamas, etc. Certaines activités de l’association peuvent se poursuivre, celles que chacun peut réaliser en restant à domicile, d’autres peuvent être engagées pour l’association bien sûr mais aussi pour vous, pour concrétiser vos projets ou vos rêves.

Cette période de restrictions de notre liberté de marcher, pour la bonne cause, peut être aussi une occasion de rêver, de penser à demain, de faire des projets de Camino en France, en Espagne ou ailleurs… c’est également une possibilité de réfléchir à la sortie de crise et de confinement, et penser à vos futures itinérances.

Quelques informations :

L’année 2020, coronavirus oblige, sera évidemment une année tout à fait particulière. Le nombre de « Compostela » délivré en 2020 sera très vraisemblablement très en dessous du nombre de 2019 (environ 350.000). Peut-être pourrons nous partir en septembre ?

Comme nous nous en doutons, en 2021, Année Sainte ou Année Jacquaire, il pourrait y avoir affluence, si les conditions épidémiologiques sont redevenues normales. Les hébergements risquent d’être submergés car plus de 500.000 pèlerins pourraient se rendre vers Compostelle. Quels chemins choisir, n’est-ce-pas l’occasion de découvrir d’autres chemins, d’autres pèlerinages ?

Quelques exemples de chemins de pèlerinage, en France :

Les Chemins de St Martin : Le Chemin de Trèves : Vendôme-Tours.

Le Chemin de l’Eté de la St Martin : Chinon-Candes-Langeais-Tours.

Le Chemin de l’Evèque de Tours : Poitiers-Ligugé-Tours.

Le Chemin du Mont St Michel à partir de Tours, du Mans ou de Paris.

Le Tro Breizh en Bretagne (Chemins des 7 Evêchés).

Le Chemin de Stevenson.

Notre souhait, est que vous soyez de ceux-ci, en 2020 ou 2021… et que vous le viviez bien !

Prenez soin de vous, ressourcez vous, évadez vous et, peut-être, préparez vous à partir…

Diaporamas “Le Camino del Norte”

Michel MARAIS et Claude JONNARD sont partis, dès leur retraite, à pied pour Compostelle. De Saint-Palais sur Mer, ils ont emprunté la voie, peu fréquentée, du littoral jusqu’à Bayonne, puis le Camino del Norte d’Irun à Santiago. Là, ils sont allés jusqu’à Fisterra et Muxia pour terminer, comme au Moyen Age, leur pèlerinage.

C’est ce qu’ils ont raconté, lors des trois diaporamas qu’ils ont organisés en coopération avec les municipalités de Mondoubleau, Thoré la Rochette, Busloup et l’association Compostelle41. Au total, environ 200 personnes sont venues voir ces diaporamas évoquant leur pèlerinage vers COMPOSTELLE.

Dans une ambiance conviviale, la projection, ponctuée des commentaires de Michel et Claude, a été très appréciée du public qui a montré beaucoup d’intérêt pour cette longue marche à travers des paysages magnifiques ponctuée de très belles rencontres ; “Vous nous avez fait rêver…”  nous dira le maire de Busloup !

Plusieurs pèlerins et futurs pèlerins sont intervenus pour avoir des renseignements et explications. Les activités de notre association ont été rappelées et notamment l’hébergement des pèlerins qui traversent le Loir-et-Cher par les voies de Vendôme et de Blois (information ignorée de quasiment toute l’assemblée). Pour certains, rendez-vous fut pris pour notre prochaine assemblée générale…

Merci  aux trois municipalités et aux trois associations qui ont mis gracieusement leurs locaux à notre disposition et offert le pot de l’amitié :

  • Association d’Education paroissiale Saint-Louis de Gonzague de Mondoubleau.
  • Association “Ensemble et solidaires” de Thoré-la-Rochette.
  • Association du Patrimoine local et de La Chapelle Sainte Radegonde de Busloup.

Merci à nos deux organisateurs, initiateurs de ces trois soirées “Diaporama” que l’association cherche à promouvoir, car elles répondent parfaitement à ses valeurs : Rencontre, Partage, Aide et Transmission.

Rendez-vous est pris, au printemps prochain, pour un prochain diaporama dont le thème sera “Le Camino Portugese”, une autre merveilleuse aventure.

Exposition et marche à Romorantin

Les 15 et 16 Novembre 2019, l’association Compostelle41 a proposé, aux romorantinais et toutes personnes intéressées par les chemins de pèlerinage, de découvrir le Pèlerinage vers Compostelle. Deux évènements ont été organisés par l’antenne de Romorantin : une exposition sur le thème « Les Chemins vers Compostelle », une marche groupée en boucle autour de la ville suivie d’une visite commentée de celle-ci.

L’exposition a attiré environ 80 personnes, pèlerins, marcheurs, randonneurs et badauds de tous horizons. Pendant les deux jours, Jean-Marie, Bernadette, Rémi, Patrick, Jacques, René, Nicole, Martine, Monique, ont répondu aux demandes d’information, décrits et expliqués les chemins, échangés avec les visiteurs. Deux journées riches de témoignages au cours desquelles plusieurs pèlerins habitant dans la région sont venus nous rencontrer pour faire part de leur expérience. Bien que Romorantin ne soit pas traversé par un Chemin, de nombreuses personnes du coin sont parties vers Compostelle… et revenues avec des souhaits de partage et un besoin de témoignage.

Une soixantaine de personnes se sont retrouvées pour la marche du samedi, au petit matin dans la fraicheur matinale et humide. Après un petit déjeuner bien agréable, offert par l’association, le cortège s’est élancé à 8h45 sous une petite pluie vite calmée, guidée par René  Mougel et André Charpigny dans la direction de Villehervier. Les marcheurs ont pu écouter les commentaires de Mr Feuilhade  qui leur a décrit les « trésors » de l’église, fresques, tableau de la vierge, bénitier et baptistère, et quelques légendes.

Ils ont foulé ensuite les chemins solognots pour rejoindre par les bois le lieu de l’exposition, l’EthicEtapes de Romorantin, où fut apprécié le repas pris en commun. A l’occasion de l’apéritif, offert par l’association, le président Jean-Marie KIHM a présenté les valeurs et activités de celle-ci. Patrick PIERRE, responsable de la Communication, à son tour, a pris la parole pour évoquer les objectifs des deux journées : renforcer la visibilité de l’antenne de Romorantin et son attractivité dans son environnement local.

L’après-midi, après un temps pour découvrir l’exposition Compostelle, une vingtaine de curieux du patrimoine de Romorantin ont suivi Rémi Trumeau, pendant presque 2 heures, à la découverte de la ville. Vers 16h30, le pot de l’amitié a clos cette belle journée. La chaleur des coeurs ayant compensé l’absence de soleil, tout le monde est reparti heureux de ce bon moment partagé.

Ces deux journées, initiées et organisée par l’équipe romorantinaise avec le support de l’association Compostelle41, ont permis aux personnes de se rencontrer, de se mobiliser autour d’un projet, de réfléchir à la construction de leur antenne. Il faut remercier tout particulièrement nos dames, Bernadette Mougel, Françoise Méchin, Martine Sandré, Monique Boutin, Nicole Métais, qui ont œuvré avant, pendant et après le 16 novembre pour assurer l’intendance  (pot de départ et d’arrivée, comptabilité, logistique) et stimuler les hommes pour que cet évènement se déroule au mieux.

Remerciement également à l’EthicEtape local qui nous a accueilli dans ses locaux, pour la belle salle mise à notre disposition, pour la disponibilité, l’amabilité et la compétence de son personnel, pour la qualité de son accueil. 

Remerciement à Laëticia PIQUET d’être venue nous voir, nous interviewer, et avoir publié un bel article dans l’édition régionale de la Nouvelle République.

Le contenu proposé, la richesse des rencontres et la convivialité partagée ont contribué à faire de cet évènement une réussite, un modèle à reproduire pour notre association et ses antennes…

Compostelle41 et le Téléthon 2019

Dans le cadre de la prochaine édition du Téléthon du 6 et 7 décembre 2019, Compostelle41 souhaite contribuer à l’opération de collecte initiée par l’association AFM-Téléthon (*). Pour ce faire, Compostelle41 s’associe à Compostelle28 (association jacquaire d’Eure-et-Loir) pour organiser une animation spécifique qui se déroulera le 30 novembre 2019 à Cloyes-sur-le-Loir, voir l’affiche.

L’animation, ouverte à tous, que nous souhaitons mettre en oeuvre, s’appuie sur l’idée que certaines valeurs des pèlerins de Compostelle rejoignent celles des bénévoles du Téléthon et de tous ceux qui oeuvrent en faveur des personnes en situation de handicap ou de difficultés plus ou moins passagères : rencontrer, partager, aider.

A cette occasion, nous souhaitons accueillir et faire participer, tout particulièrement, des personnes handicapées. Pour ce faire, des joëllettes (voir photos) pourraient être utilisées par toutes personnes volontaires pour nous aider à réaliser notre projet.

Afin de renforcer notre image, nous proposons également que les pèlerins présents pour cette manifestation soient équipés de leurs attributs jacquaires appréciés et représentatifs : bourdon, coquilles, vêtements, besaces, etc.

L’animation sera basée sur une randonnée pédestre effectuée en deux boucles (une le matin et la suivante l’après-midi) autour de la ville avec un repas tiré du sac partagé sur place. Café et pot de l’amitié seront offerts. La contribution demandée à chaque participant sera de 5 euros sachant que chacun pourra donner plus (donativo). Exceptés les frais d’organisation estimés à 1 € par personne, l’argent récolté sera reversé à l’association AFM-Téléthon (*).

Retrouvons nous pour un bon moment de partage et de convivialité… La fête fait partie intégrante du Téléthon. Son message est bien le nôtre, celui de bon nombre de pèlerins de Compostelle : ne jamais renoncer et continuer à avancer sur le chemin de la vie, de la guérison et de la santé physique et psychologique.

Plus d’informations en cliquant ici.

Nota : L’association Compostelle28 , initiateur du projet en Eure-et-Loir, organise également des rassemblements Téléthon à Bonneval, Dreux et Chartres, respectivement les 23, 24 novembre et 1er décembre 2019. Vous pourrez y participer à votre convenance personnelle.

(*) AFM : Association reconnue d’utilité publique créée en 1958 par des malades et des parents de malades.