Le Camino Interior de Louis

1%c2%af-10Originaire de Belgique, Louis était professeur de sport. Comme cet enseignement ne lui convenait plus, il a changé d’orientation pour enseigner la chimie et les sciences, puis a suivi des cours de sculpture et de restauration de meubles aux Arts et Métiers à Bruxelles. Après dix ans de formation, il a enseigné à son tour l’ébénisterie et la sculpture. Après avoir parcouru la France en camping-car pour trouver un domicile, atelier-maison, avec de la luminosité et des gens sympathiques, disait-il, il s’est installé près de Montoire.

Louis sculpte pour son plaisir ou pour faire plaisir. Il utilise beaucoup de bois de fruitiers, merisier, noyer, tilleul, figuier, mirabellier ou encore du platane. Il joue et compose avec les nervures et veines naturelles. Ce magicien du bois passe beaucoup de temps dans son atelier et souhaite transmettre ses techniques aux amateurs de sculptures fines. Le détail, la finesse et l’énergie de ses réalisations donnent envie d’apprendre à manipuler le ciseau. 

Il part pour la première fois vers Compostelle, à partir d’Arles, en 2014 pour se reconstruire après avoir vécu plusieurs drames très douloureux, 3300 kms en 100 jours. La thérapie a été salutaire…

Il enchaîne ensuite plusieurs voyages, la voie du Puy, la voie de Tours, etc. A l’occasion, il est également hospitalier ou accueillant bénévole dans les gîtes pèlerins en France ou en Espagne. Cette année, en octobre, il est parti sur le Camino Interior ou « Camino Vasco del Interior ». C’est une voie historique qui a été fréquentée par les pèlerins entre le Xème et le XIIIème siècle en raison des invasions normandes de la Navarre. Elle a ensuite été supplantée par le Camino Francès. La voie a continué de servir après le Moyen-Age pour transporter la laine de Burgos vers les ports du nord, d’où elle était ensuite acheminée vers la Flandre.

Le Camino Interior propose une alternative très peu fréquentée au Camino del Norte (qui part également d’Irun) et au Camino Francès. C’est la voie la plus directe entre la France et Santiago (Bayonne – Santiago : 753 km ou 776 km selon les sources). Ce chemin relie Irun (ou Bayonne si on part de plus haut) à Burgos, sur le Camino Francès, qu’il rejoint après une douzaine d’étapes.

Louis a rapporté de son beau voyage informations, souvenirs et sensations. Retrouvez son témoignage et quelques photos

Si vous souhaitez emprunter ce chemin, vous trouverez les guides et informations utiles aux adresses suivantes : 

Pour tous renseignements complémentaires, vous pouvez vous adresser à Louis Dal, bien sûr, mais aussi à Jacques COLAS qui a également parcouru ce chemin en septembre 2016.