Crédencial

A l’origine le pèlerin qui partait vers Saint-Jacques de Compostelle demandait un “sauf-conduit” à son évêque, document qui lui permettait d’être reconnu en qualité de pèlerin durant son voyage et ne pas être pris pour un vagabond. De nos jours ce document, appelé “Crédencial”, véritable passeport du pèlerin, est toujours nécessaire pour justifier de votre état de pèlerin en marche vers Compostelle. Le crédencial est une recommandation de l’organisme qui l’a délivré.

Ce document symbolise le chemin parcouru par le pèlerin, sa volonté d’effectuer son voyage en conformité avec l’Esprit du Chemin et représente, pour les hébergeants ou fournisseurs de services rencontrés pendant le pèlerinage, une garantie du statut de pèlerin de la personne détentrice. Sa présentation est obligatoire pour être accueilli dans les accueils pèlerins en France et dans les albergues de peregrinos paroissiaux, municipaux ou privés en Espagne.

Jusqu’en 2020, il y avait deux formes de crédencial selon l’autorité d’attribution. En 2021 un nouveau document unique appelé crédencial ou crédential les remplacera :

crédencial

La créanciale : accréditation accordée à celui qui accomplit le pèlerinage par une autorité religieuse attestant de la motivation spirituelle du pèlerin. Délivrée gracieusement en France par le bureau des pèlerinages du diocèse, après entretien, ce qui n’implique pas d’être un chrétien accompli. S’adresser à votre paroisse ou, mieux, à l’évêché.

La crédenciale : document délivré par des associations jacquaires laïques, des offices de tourisme. Même fonction, et mêmes devoirs, que le document précédent, il recommande le pèlerin auprès de ses hôtes et de ses semblables.

Le Crédencial peut vous être fourni par l’association Compostelle41 ou l’Office de Tourisme de Vendôme.

Ce document est nominatif, il devra être tamponné au départ du pèlerinage puis chaque  jour par la mairie, le prêtre, l’office de tourisme, le lieu d’accueil, les commerces, les bars, les gendarmeries pour attester du parcours suivi et des étapes correspondantes. Il permet de prouver que vous avez fait votre pèlerinage de façon normal, c’est-à-dire en respectant les exigences du Bureau d’Accueil des Pèlerins de Santiago de Compostelle (Oficina de Acogida del Peregrino).

En fin de pèlerinage, la présentation du crédencial, dûment tamponnée aux haltes quotidiennes, permet d’obtenir à l’accueil de la cathédrale de Saint-Jacques de Santiago, ou “bureau des pèlerins”, la COMPOSTELLA“, certificat ou attestation de pèlerinage. Ce certificat officiel rédigé en latin, instauré au XIVème siècle, symbolise l’accomplissement du pèlerinage (dans une démarche religieuse ou spirituelle) à condition de pouvoir présenter une crédenciale, créanciale ou un crédencial prouvant que vous avez effectué toutes les étapes dans leur intégralité.

Pour obtenir sa Compostella, le pèlerin doit avoir effectué, au minimum, intégralement les 100 derniers kilomètres qui le séparent de la Cathédrale de Saint-Jacques de Santiago, s’il circule à pied ou à cheval, et 200 derniers kilomètres, s’il se déplace en vélo.

img018

 

La personne détentrice d’un crédencial se doit d’avoir pris connaissance de la Charte du Pèlerin. Elle s’engage moralement à respecter les règles de vie et de comportement du pèlerin. C’est une recommandation de l’organisme qui vous l’a délivré et implique un devoir de respect pour vos hôtes, de tolérance pour tous les autres cheminants.