L’association à l’heure du Covid-19

Dès la mi-mars tous les pèlerin(e)s en route sur les chemins ont dû interrompre leur pèlerinage et rentrer chez eux. Les projets de pèlerinage du printemps ont été stoppés avant le départ programmé. Pour d’autres, le pèlerinage reste un rêve inaccessible. Depuis, nous sommes confinés…

Le confinement est une occasion de faire ce que nous n’avons pas le temps de faire habituellement, ce que nous n’avons pas le temps de mettre en oeuvre, pris dans la tourmente du quotidien. Cette situation que nous vivons plus ou moins bien, du fait de sa prolongation sans terme prévisible, peut être une possibilité pour renforcer nos liens riches de leurs différences et penser à l’après en le préparant. Car il y aura un après qui est déjà présent.

Nous pensons bien à vous confiné(e)s, comme nous. L’association, bien qu’en sommeil, ne reste pas inactive. Nous avons un peu tardé à vous contacter pour des raisons multiples. Nous ne pensions pas nous installer dans une situation qui se prolonge et risque encore de se prolonger, une crise sanitaire sans précédent.

Nous avons tout d’abord cherché à faire en sorte que nos liens soient préservés et que les effets de l’isolement soient, autant que possible, limités. En effet, il est essentiel de garder le contact avec vous et faire en sorte que l’association continue de vous réunir autour de notre projet commun. Notre attention s’est portée, tout particulièrement, vers les hébergeant touchés très directement par la fermeture des chemins et l’obligation de fermeture de leur accueil familial. Réunions téléphoniques, visioconférence, courriers, se sont enchainées.

Notre souhait est, également, de profiter de ce temps suspendu pour faire avancer les projets qui nous tiennent à cœur : installations totémiques, local associatif, création de diaporamas, etc. Certaines activités de l’association peuvent se poursuivre, celles que chacun peut réaliser en restant à domicile, d’autres peuvent être engagées pour l’association bien sûr mais aussi pour vous, pour concrétiser vos projets ou vos rêves.

Cette période de restrictions de notre liberté de marcher, pour la bonne cause, peut être aussi une occasion de rêver, de penser à demain, de faire des projets de Camino en France, en Espagne ou ailleurs… c’est également une possibilité de réfléchir à la sortie de crise et de confinement, et penser à vos futures itinérances.

Quelques informations :

L’année 2020, coronavirus oblige, sera évidemment une année tout à fait particulière. Le nombre de « Compostela » délivré en 2020 sera très vraisemblablement très en dessous du nombre de 2019 (environ 350.000). Peut-être pourrons nous partir en septembre ?

Comme nous nous en doutons, en 2021, Année Sainte ou Année Jacquaire, il pourrait y avoir affluence, si les conditions épidémiologiques sont redevenues normales. Les hébergements risquent d’être submergés car plus de 500.000 pèlerins pourraient se rendre vers Compostelle. Quels chemins choisir, n’est-ce-pas l’occasion de découvrir d’autres chemins, d’autres pèlerinages ?

Quelques exemples de chemins de pèlerinage, en France :

Les Chemins de St Martin : Le Chemin de Trèves : Vendôme-Tours.

Le Chemin de l’Eté de la St Martin : Chinon-Candes-Langeais-Tours.

Le Chemin de l’Evèque de Tours : Poitiers-Ligugé-Tours.

Le Chemin du Mont St Michel à partir de Tours, du Mans ou de Paris.

Le Tro Breizh en Bretagne (Chemins des 7 Evêchés).

Le Chemin de Stevenson.

Notre souhait, est que vous soyez de ceux-ci, en 2020 ou 2021… et que vous le viviez bien !

Prenez soin de vous, ressourcez vous, évadez vous et, peut-être, préparez vous à partir…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.