Montrons l’exemple, tentons le zéro déchet…

Face à l’urgence climatique, l’Union Européenne a décidé de franchir un cap en interdisant dès 2021 une dizaine d’objets en plastique à usage unique comprenant les couverts et assiettes en plastique. Cette mesure représente un grand espoir dans la lutte contre le changement climatique : les objets concernés représentent aujourd’hui 70% de la pollution de nos océans dont on retrouve des résidus dans de nombreuses espèces comme les tortues de mer, les phoques, les baleines ou les oiseaux, mais aussi les poissons et les mollusques destinés à l’alimentation humaine. L’UE s’attaque également aux plastiques dits oxo-dégradables, c’est-à-dire étiquetés biodégradables de façon abusive, et aux récipients alimentaires et gobelets en polystyrène expansé, emballages en plastique pour des aliments prêts à consommer.

Les producteurs seront également mis à contribution pour gérer les déchets tels que les filtres de cigarettes, les ballons, les paquets et papiers d’emballage, les récipients pour boissons et leurs bouchons, les lingettes, les serviettes hygiéniques, les sacs de courses et les engins de pêche.

Dans ce cadre, à partir du 1er janvier 2020, en France, seule pourra être vendue ou distribuée gratuitement en vente à emporter ou en consommation sur place, la vaisselle jetable compostable en compostage domestique et constituée pour tout ou partie de matières biosourcées, c’est-à-dire d’origine biologique à l’exclusion des matières intégrées dans des formations géologiques ou fossilisées.

Les produits biosourcés sont des produits industriels non alimentaires obtenus à partir de matières premières renouvelables issues de la biomasse (végétaux par exemple) telles que l’amidon de maïs, la fécule de pomme de terre, les fibres textiles ou de cellulose, ou le bambou… (Source : ADEME).

Les 10 produits interdits à l’horizon 2020/2021

Bouteilles d’eau en plastique, sachets, paquets de bonbons, filtres de mégots, gobelets et couverts en plastique, déchets de ballons, cotons-tiges… Bientôt fini d’utiliser des objets plastiques à usage unique. Même chose pour le matériel de pêche en plastique, souvent perdu ou abandonné dans la nature. Les matières plastiques représentent 85 % des déchets marins à travers le monde.

Inutile d’attendre si longtemps pour passer au réutilisable

Nous, association Compostelle41, soucieuse de l’environnement, souhaitons nous engager dès à présent, dans une démarche éco-responsable dont nous partageons les valeurs.

En conséquence, dès maintenant, après avoir décidé d’abandonner les gobelets non-réutilisables (voir article du 11 mars 2019), nous nous engageons, également, à ne plus utiliser de matériaux, objets, ustensiles, en matière plastique à usage unique (verres, assiettes, couverts, récipients, bouteilles, emballages) lors des marches ou manifestations organisées par elle-même. Nous souhaitons que les pics-pics et collations organisés par l’association produisent le moins de déchets non organiques possible et que chacun remporte avec lui les déchets qu’il a généré, comme il se doit sur les chemins…

Les alternatives ne manquent pas pour réduire nos déchets : choisir des boissons en bouteilles de verre, utiliser une gourde en inox, remplacer les assiettes et couverts jetables par des couverts en métal, s’équiper pour des pic-pics et collations zéro déchet, utiliser des lingettes et disques démaquillants lavables, remplacer les cotons-tiges jetables par un cure-oreille, choisir des cosmétiques solides, etc.

Dans cet esprit, en conformité avec la charte du pèlerin (voir l’onglet « Ultreïa » en page d’accueil du site internet de l’association : www.compostelle41.fr), nous souhaitons que nos adhérents et sympathisants partagent notre démarche et en fasse la promotion autour d’eux. Le pèlerin, par son comportement et l’image qu’il véhicule, est porteur de valeurs ; il est acteur de la protection de l’environnement.

Les gourdes, couverts, assiette, emballages pourront vous servir lors de vos prochains pèlerinages. Votre implication dans ce projet est essentielle à sa réussite…