Marcher … demande un peu d’entraînement !

Il y a bien longtemps, peut-être même dans une vie antérieure, quand j’étais étudiant en Psychologie, à la Faculté des Lettres de Tours, le directeur du département disait qu’on apprenait à skier l’été et à nager l’hiver. Il avait entièrement raison et, de nos jours, cet enseignement reste toujours valable.

Il faut s’entrainer à marcher bien avant de partir à pied sur un chemin de Compostelle afin de préparer son corps, son dos, ses pieds, sa tête à une marche, au plus ou moins long cours et prendre confiance en soi. C’est ce que j’ai fait cet hiver, en allant à deux reprises dans les Alpes pour randonner en raquettes dans la neige damée et profonde. Une activité sportive très physique qui devrait me préparer à marcher de Valencia en Espagne à Santiago, sur le Chemin du Levante pour continuer par Zamora, Ourense et Compostelle par le Camino Sanabrès – un parcours de 1.200 km. Ce qui portera mon compteur à près de 30.000 km à pied de chemins de pèlerinage en Europe et au-delà en 12 ans. Si vous souhaitez aller loin, préparez régulièrement votre monture.

Marcher l’hiver, pour avancer l’été !

 JMK, président de Compostelle 41