Marche pèlerine sur le chemin de Trèves

Un des Chemins de Saint-Martin, le chemin de Trèves, passe par Vendôme. L’Antenne COMPOSTELLE 41 de Vendôme a proposé aux adhérents et sympathisants de l’Association une marche les 27 et 28 avril derniers. Même si peu de personnes ont répondu à cette invitation, le parcours de 25 km, effectué dans la fraîcheur et le vent, a aussi connu le soleil, la bonne humeur et la convivialité.

Partis à pied de Saint-Martin-le-Beau, les participants, arrivés en covoiturage de Blois, Vendôme et Montoire, ont traversé la Loire à Montlouis sur le pont de Chemin de Fer pour regagner Vouvray, lieu de la pause casse-croûte dans la cour de l’Ecole jouxtant la Mairie. À l’Abbaye de Marmoutier, fondée en 372 par l’évêque Martin, ils ont admiré la porte d’entrée, surmontée d’une sculpture de la Charité de saint Martin coupant en deux sa cape d’officier romain à Amiens pour en donner une partie à un pauvre. Ils ont aussi découvert les fouilles archéologiques qui se poursuivent à l’emplacement du monastère. Le chemin, bien balisé avec des bornes martiniennes et des autocollants, suit la rive droite de la Loire. Le franchissement du fleuve, au pont de fil, a permis aux pèlerins, martiniens ce jour, de découvrir la cathédrale St-Gatien et de rejoindre l’hébergement pour la nuit à la basilique Saint-Martin. Après la répartition des chambres et les douches, un repas copieux préparé par les Sœurs a été servi. Un débriefing a permis à chacun de s’exprimer sur la journée : un franc succès grâce au travail de Françoise et Gérard qui ont, non seulement reconnu à pied le parcours, mais aussi testé les restaurants de la place Plumereau pour le repas du lendemain.

Ce dimanche, un petit groupe a assisté aux Laudes à 8 h, avant le petit déjeuner pris tous ensemble. A 9 h, la Sœur supérieure guidait la visite de la basilique : extérieur, nef centrale, coupole, vitraux et crypte avec le tombeau de saint Martin. Ensuite, quartier libre dans le vieux Tours et déjeuner au restaurant « La Manufacture » où tous se sont régalés pour la modique somme de 17 € café offert par le patron, pas moi, lui.

Un week-end très réussi, grâce au couple Méchin, avec une très forte demande d’un refais-le-moi-le associant marche, pique-nique, visites et hébergement… une bonne initiation aux chemins de pèlerinage comme nous les aimons et souhaitons les faire découvrir.

Quelques dates de la vie de saint Martin, marcheur infatigable.

– 316 : Naissance à Sabaria en Pannonie (aujourd’hui Szombathély en Hongrie).
– 326 : Conversion au christianisme.
– 331 : Enrôlement dans l’Armée romaine et affectation à Worms (Allemagne actuelle), puis en Gaule.
– 338 : Partage du manteau à Amiens.
– 356 : Quitte l’Armée et rejoint Hilaire, évêque de Poitiers.
– 372 : Devient le 3e évêque de Tours le 4 juillet.
– 397 : Meurt à Candes-Saint-Martin le 8 novembre. Son corps est transporté à Tours en barque sur la Loire. À son passage, les arbres fleurissent (été de la Saint-Martin). Il est enterré à Tours le 11 novembre.

JMK

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.