Soirée rencontre le 26 janvier 2018

L’association COMPOSTELLE41 vous informe de la projection d’un diaporama qui aura lieu le vendredi 26 janvier 2018 à 19h30, salle de quartier du Temple, rue J. Auriol à Vendôme. Ce diaporama présente le pèlerinage de Claude JONNARD et Michel MARAIS, de ROYAN (voie littorale) jusqu’à SANTIAGO (camino del Norte) effectué en mai/juin 2016. Participation libre.

Nos deux pèlerins seront présents et pourront répondre à vos questions. Profitez de cette soirée pour partager, témoigner et, tout simplement, passer un bon moment en toute convivialité.

Le 30ème anniversaire des chemins de Compostelle

Les associations jacquaires de la région Centre-Val de Loire ont fêté du 21 au 29 octobre 2017, les 30 ans de la reconnaissance par l’Europe des chemins de Compostelle en tant que premier chemin culturel au niveau européen. Les festivités se sont déroulées à Chartres, Orléans, Tours, Blois et Vendôme. Elles ont réuni de nombreux pèlerins, marcheurs et sympathisants, amoureux des chemins de pèlerinage.
 
Pour le Loir-et-Cher, une centaine de personnes a participé aux marches proposées à Blois et Vendôme les 22 et 28 octobre. Les marcheurs ont pu se restaurer avec les produits du terroir proposés par les producteurs locaux. Les après-midis de ces belles journées ont été ensuite consacrées à des visites du patrimoine culturel ou naturel des deux villes, balades en bateau sur la Loire, spectacles, diaporama, séance de dédicace de livres traitant de Compostelle. Dans une ambiance ensoleillé, bon enfant et conviviale, les participants ont vécu un grand moment de rencontres et de partages simples et réconfortants. Ce trentième anniversaire marque bien l’intérêt qu’un grand nombre de personnes porte aujourd’hui au pèlerinage sur les chemins de Compostelle : signe d’une époque de doute et de retour vers des valeurs où se mêlent nature, authenticité, interrogations sur l’avenir, prise de conscience…

Retour de Santiago

Un beau texte proposé par Claude GERAY, membre de l’association Compostelle41 :

« J’attendais la retraite pour partir sur un grand chemin car je voulais partir de chez moi. Ma seule expérience sur les chemins de St Jacques se limitait à la Bretagne (Paimpol/Nantes, Le Conquet/Vannes et le Mont St Michel/Nantes).

Je suis donc parti de Droué (41270) le 27 Mars 2017 avec tout mon matériel de camping et je suis arrivé à Santiago le 21 Mai en passant par le camino del norte. Les deux premières semaines ont été très difficiles, beaucoup de pluie, du froid avec souvent 0° sous la tente et beaucoup de solitude, les soirées dans la tente sous la pluie ont été longues. Je n’ai rencontré que cinq pèlerins de Droué à Irun (deux qui marchaient un WE, deux qui marchaient une semaine au départ de Saintes et un qui faisait Bordeaux/St Jean Pied de Port).

Pour moi, ça n’a commencé à aller bien qu’après Saintes, la météo s’est améliorée et les « indigènes » rencontrés m’ont semblé plus chaleureux… J’ai renvoyé à domicile mon matériel de bivouac en passant à Laboueyre.

J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de monde entre Irun et Bilbao mais après cela s’est calmé, il y a beaucoup de gens qui marchent quinze jours. Je m’attendais à des difficultés au pays Basque et je les ai trouvées moins dures que je ne l’imaginais par contre je ne m’attendais pas du tout à un relief aussi accidenté dans les provinces qui suivaient, j’ai l’impression qu’il n’y a que les deux derniers jours qui étaient faciles (je suis passé par le chemin historique, Trabada au lieu de Ribadéo). Sur cette portion, il y a de toutes nouvelles albergues, quatre ou cinq successives vraiment géniales.

A part quelques albergues municipales un peu délabrées et pas très agréables (de vieilles écoles) je suis très satisfait de ce que j’ai trouvé avec des must comme chez le Père Ernesto ou à la Fereira.

L’arrivée à Santiago est un grand moment de bonheur et d’émotions et la ville historique est superbe, surtout les places autour de la cathédrale ainsi que les petites rues. il y a de la musique un peu partout et les pèlerins qui ont fait un long chemin déambulent un peu hébétés pour ne pas dire ahuris (ça a été mon cas) dans ces endroits d’une autre époque chargées d’histoire. J’ai dormi au petit séminaire, c’est pratique mais ne restera pas un grand souvenir.

J’avais beaucoup marché avec mon sac avant de partir et je n’ai eu aucun problème de santé, pas d’ampoule, pas de tendinite… juste un sac beaucoup trop lourd… en caleçon le matin du départ, je faisais 89 Kg, habillé, avec mon sac, 116 Kg… On apprend de ses erreurs… (au retour, j’ai perdu un peu plus de 10 Kg).

Finalement une fabuleuse expérience ou l’on se dépouille tranquillement du superflu pour ne garder que l’essentiel, manger, dormir, se laver, partager et échanger avec les autres pèlerins, des chaussures aux pieds et un sac sur le dos les hommes sont tous les mêmes (Chez le Père Ernesto, j’étais dans la même chambre que le ministre espagnol de l’industrie et du tourisme…).

L’année prochaine je vais probablement délaisser les chemins de St Jacques temporairement pour enchainer les étapes du Tro-Breizh mais cela est une autre histoire… mais aussi un autre chemin.

Portez vous bien et faites attention à vous.

ULTREIA »

Exposition « Vendôme, ville étape sur les chemins de pèlerinage »

L’association Compostelle41 organise une exposition du 22 mars au 26 mars 2017 en la Chapelle Saint-Jacques à Vendôme. Cette exposition a pour but de présenter la ville de Vendôme en tant que ville étape sur les différents chemins de pèlerinage passant par l’agglomération. Elle permettra également aux visiteurs de trouver les informations utiles pour préparer un pèlerinage et vivre au mieux les difficultés et les bonheurs du Chemin, ainsi que rencontrer et partager avec des pèlerins expérimentés.

Marche pèlerine du 25 février 2017

En ce début de fraîche matinée, un groupe de 120 personnes est réuni pour cette marche entre Chaumont-sur-Loire et Onzain. Dotés de leur crédencial éphémère symbolisant cette journée, les marcheurs, venus des trois arrondissements du Loir-et-Cher, entament celle-ci, à 8h30, en franchissant le pont sur la Loire en direction d’Onzain.

Le soleil est de la partie nous offrant une merveilleuse lumière sur le fleuve. Le grand nombre de marcheurs-pèlerins qui a dépassé toutes les prévisions, demande une organisation rapidement mise en place avec ouvreurs, rabatteurs, serre-file en gilet flou, et constitution de deux groupes. Nous traversons d’un pas alerte Ecures, un ancien village en partie disparu lors de la crue de 1856. Puis à travers la campagne nos pas nous amènent devant le manoir de l’Aleu ou « Jeanne d’Arc aurait pu passer la nuit du 24 au 25 avril 1429, lors d’un déplacement entre Amboise et Blois », une petite étape pour une cavalière qui allait bouter les Anglais hors de France. Vers 11 h nous arrivons à ONZAIN devant le château des Douves et l’église, accueillis par Mr …, l’historien local qui nous en narre brièvement l’histoire.

Après avoir parcouru quelques 11 kms, vers 12h30, nous prenons notre pique-nique à la salle paroissiale de l’Abbé Jean Petit. Le beau temps a permis à beaucoup d’entre nous de s’installer dehors, tandis que d’autres, encore à l’heure d’hiver se calfeutrent dans les bâtiments. Cerise sur le gâteau : l’apéritif, le dessert (le même qu’à Vendôme, on ne change pas une équipe qui gagne), une tarte aux pommes toujours aussi bonne, et le café sont offerts par l’association !

Au début de l’après-midi, à 14 h, sans avoir fait la sieste, nous repartons pour la seconde partie de notre marche, une boucle de 5,5 kms, qui nous entraîne après un petit raidillon dans un chemin creux dont nous sortons sans encombres. Nous cheminons autour du parc du château de Chaumont, apparemment sans trouver une entrée « donativo » pour pèlerins-marcheurs, en longeant clôtures, jardins, murs et écuries… Après une descente en chaussures-libres, nous arrivons au port sur la Loire où sont amarrées des toues cabanées et des gabarres : reconstitution de la batellerie du fleuve lorsque celui-ci était navigable et qui maintenant projettent d’embarquer les touristes en « grève » !

Aux environs de 16h, avant la fin de la rencontre, les marcheurs ont pu apprécier « le pot du pèlerin », qui les désaltère après cette marche sous un soleil presque printanier. Le stock de cidre brut et doux est éclusé. Les organisateurs et voisins vigilants, vivement félicités et copieusement applaudis, ramassent miettes et décombres sous un soleil déclinant.

Des journées de cette sorte nous en redemandons, étaient au rendez- vous, les échanges entre pèlerins et ceux en devenir, étaient présents la convivialité, l’amitié, la bonne humeur.

Bref une belle journée…

 

 

 

 

 

(Plus de photos…).

J.C.F.

Le grand Trail du Saint-Jacques

La sixième édition de ce magnifique trail se déroulera le samedi 10 Juin 2017 sur un itinéraire mondialement connu et emprunté par des dizaines de milliers de pèlerins chaque année. Le Grand Trail du Saint-Jacques remonte à contresens le mythique GR 65, ce qui peut poser quelques soucis…

Plus de 2000 dossards ayant été attribués lors des épreuves précédentes, on peut prévoir, pour les pèlerins de Compostelle, des problèmes d’hébergements dès le 9, voire le 8 juin. S’agissant d’une compétition empruntant à contresens le Chemin (GR 65), des risques de collisions pédestres, en certains passages particulièrement étroits du sentier, sont également à craindre entre les coureurs et les pèlerins se dirigeant vers Santiago.

Plusieurs courses différentes et indépendantes étant organisées pour cette journée, les départs de coureurs sont échelonnés :

  • Le Sauvage, départ 4h30 (du matin), 150 coureurs,
  • Saugues, 9h00, nombre de participants supplémentaires indéterminés,
  • Monistrol, 9h00, encore 400 coureurs en plus,
  • Saint-Privat, 9h00, de nouveau 500 participants en plus,
  • Bains, 9h00, 600 participants supplémentaires,
  • plus des « randonneurs » partant à 9h00 de Lavoûte/Loire par le GR765 vers le Puy.

Le parcours le plus long étant de 110 km à accomplir d’un trait, certaines arrivées seront tardives.

 Si vous êtes concernés, anticipez votre hébergement et soyez prudents…

Assemblée Générale du 21 janvier 2017

L’assemblée générale ordinaire de l’association s’est tenue le samedi 21 janvier 2017 à Vendôme (salle de Courtiras) : 40 personnes étaient présentes (quorum atteint). Les différents rapports moraux ont permis de présenter les activités et animations réalisées en 2016 ainsi que les projets de l’association pour 2017. Les rapports moraux et financier sont adoptés à l’unanimité. En 2016, l’association comptait 89 membres (voir en page Infos Association).

Les interventions de l’Office de Tourisme et de l’Auberge de Jeunesse de Vendôme ont démontré que les pèlerins de Compostelle à pied ou à vélo sont de plus en plus nombreux et que ces structures apportent à l’association un soutien important, essentiel et efficace. La parole a été donnée aux hébergeants présents, elles ont ainsi pu apporter leur éclairage et expériences de l’accueil ; moments simples et émouvants qui montrent combien leur rôle est primordiale pour le plaisir et le réconfort des pèlerins (lire le reportage de la NR).

En 2017, l’association poursuivra ses efforts pour améliorer les contacts avec les offices de tourisme, les mairies et les paroisses ; elle poursuivra le développement de la collaboration avec les associations de la région Centre-Val de Loire et la promotion du pèlerinage de Compostelle auprès des collectivités départementales et régionales.

Pour plus de détails, cliquez sur le lien pour voir le compte-rendu de l’assemblée générale.