Un carillon original

Nos confrères de l’association du Bas-Rouergue vers Compostelle, association de la voie de Conques-Toulouse (une branche de la voie du Puy), nous envoient une courte vidéo sur l’accueil des pèlerins au carillon de la collégiale Notre-Dame de Villefranche. La mélodie a été créée par Jean-Claude Benazet ; on peut la trouver sur YouTube : « Tous les matins…ultreia ». Remarquez les jets d’eau de la place qui fluctuent en harmonie avec les cloches, dégustez cet Ultreïa des pèlerins en route vers Compostelle, peut-être une première en France … ?!

Image_Voir Vidéo

Jean-Pierre et le W3

Visite W3-2Jean-Pierre, membre du bureau de l’association et guide à l’Office de Tourisme de Montoire, conduit plusieurs fois dans l’année une visite commentée sur l’ancien quartier général allemand W3 construit pendant la seconde guerre mondiale à Saint-Rimay.

Durant la Seconde Guerre mondiale, la gare de Montoire-sur-le-Loir, située à moins de 5 kilomètres du tunnel, fut choisie comme lieu de stationnement du train blindé d’Adolf Hitler pour les entrevues que celui-ci eut avec Pierre Laval le 22 puis le 24 octobre 1940 avec le maréchal Pétain. Cette gare avait l’avantage de permettre au train de se réfugier dans le tunnel de Saint-Rimay en cas d’attaque aérienne. Ce tunnel devait également abriter le W3 dans l’hypothèse d’une menace, pour les allemands, venant de l’Ouest ou de la péninsule ibérique. En juillet 1942, le tunnel fut fortifié avec l’installation, par de nombreux ouvriers volontaires, prisonniers de guerre ou requis, français ou étrangers, de portes blindées, deux blockhaus, bunkers, batteries antiaériennes, central téléphonique, puits, citernes, etc. Toutes ces installations défensives autour du tunnel furent cependant inutiles car le site, peut-être à cause de son armement dissuasif, n’a jamais subi la moindre attaque aérienne.

(Plus de photos).

Visite W3-1Visite W3-3

Visite W3-12

Jacques hospitalier à Moissac

166Jacques a assuré du 7 au 22 octobre 2015 une mission d’hospitalier dans l’ancien Carmel de Moissac. Ce furent 2 semaines agréables, dans un cadre magnifique, occupées principalement à l’accueil et la restauration des pèlerins de passage sur la voie du Puy-en-Velay : service et vaisselle du petit déjeuner et du repas du soir. 

Cette structure, qui compte 5 salariés et jusqu’à quatre hospitaliers bénévoles (selon la saison), peut accueillir 70 pèlerins en demi-pension. Elle est gérée par le Club Alpin Français et totalise environ 12000 nuits par an tous publics confondus.

L’édifice construit en 1857 et 1858 pour y établir un couvent de carmélites, comptait 18 nonnes. Au fil des années celles-ci étant de moins en moins nombreuses, elles quittèrent l’établissement en 1950 pour les couvents de Pamiers, Mautauban et Aurillac. Le couvent fut occupé un temps par des harkis et des familles nécessiteuses, puis racheté par un antiquaire, qui le céda en 1975 à une communauté religieuse (religieux de l’opus Mariac). Ces religieux étant partis en  1997, la commune de Moissac en devint propriétaire en 1999 pour y installer un centre d’accueil. Celui-ci a ouvert ses portes aux pèlerins, chercheurs, artistes, groupes divers le 1er juillet 2000.

Autre lieu, autre expérience… (JC)

143153172182159

L’association et Facebook

Notre association intègre les nouvelles technologies et un de ses réseaux sociaux bien connu … Le groupe Compostelle 41 vient d’être créé dans Facebook, vous pouvez dès à présent communiquer avec nous et notre communauté, publier textes, commentaires, témoignages en liaison avec notre association et le monde jacquaire.

D’autre part, afin que les pèlerins venant du Nord de la France ou de l’Europe, puissent avoir une meilleure vision d’ensemble de la voie Turonensis, tout particulièrement entre Paris et Tours, et ainsi mieux partager la connaissance de cette voie, les quatre associations jacquaires de la voie de Tours en région Centre-Val de Loire (Eure-et-Loir, Loiret, Loir-et-Cher, Indre-et-Loire) ont décidé de créer également dans Facebook un groupe commun nommé Compostelle-Centre-ValdeLoire. Cette structure commune est destinée à dépasser les limites départementales dont n’a que faire le pèlerin : continuité des Chemins et des hébergements, circulation des informations. Elle cherche à favoriser la communication entre les pèlerins ou futurs pèlerins et à constituer ainsi un lieu d’information, de liaison et de convivialité en région Centre – Val de Loire. La voie de Vézelay traversant également notre région, les départements du Cher et de l’Indre sont appelés à nous rejoindre prochainement.